Patrick Cambolin, l’esthète de la ligne.

Mis à jour : 24 nov. 2020

Rentrer dans l’œuvre de Patrick Cambolin c’est suivre une ligne. Une ligne dans le temps, celle de sa vie, de ses rencontres, de ses coups de cœur, et les lignes qu’il déploie pour rendre à sa manière le monde qui nous entoure.


Né en 1947 et plus tard diplômé en Arts Graphiques et Arts Plastiques, Patrick Cambolin effectue, en parallèle de sa carrière artistique, un parcours professionnel dans le domaine de la communication, il travaille en tant que directeur artistique puis comme directeur de création dans de grandes agences françaises et étrangères à Paris.

Aujourd’hui il partage sa vie entre la Sardaigne et la Bourgogne, où il travaille comme consultant graphique pour des domaines viticoles.

De sa vie au cœur du quartier latin, il a gardé le goût de l’observation de la foule et de la recherche des silhouettes qui expriment l’élégance.


Ainsi, les personnages de la série des « arrêts sur image » expriment cette recherche de l’essentiel par la finesse du trait, la sobriété des aplats colorés et la gestion des fonds en réserve.

La fine ligne du crayon de papier sert de frontière aux couleurs qui révèlent, par la simplification extrême en deux dimensions, les silhouettes créées par cette opposition entre présence et absence.

La ligne est aussi ce qui structure et révèle la forme comme dans la série des portraits « connu /inconnu » où elle souligne la silhouette qui s’est fondue dans la couleur et l’abstraction, et lui donne alors force et présence.

De la grammaire du portrait, l’artiste ne garde que la silhouette, éliminant l’objet principal de ce style de peinture : les visages.


Alors, il les transforme en « inconnus ». Puis sur des fonds bicolores, par un trait fin, il redessine les vêtements, redonnant une sensation de présence qui est sublimée par cette une simple ligne qui ourle le contour des personnages. Ce traitement graphique rend à chacun de ceux-ci des traits psychologiques qui nous font reconnaitre en eux des personnages qui nous sont familiers, c’est alors qu’ils redeviennent « connus ».

On retrouve dans ses travaux sur les architectures d’Essaouira, cette ligne sobre et quasi imperceptible. Puis grâce à la gestion d’aplats de couleurs subtiles sur un papier froissé, il recherche les formes et la réflexion de l’ondoiement de la lumière sur les crépis des maisons.

Les créations de Patrick Cambolin, très graphiques, nous montrent l’élégance des lignes qui nous entourent.

Exposition « Arrêts du image» de Patrick Cambolin du 7 juillet au 26 juillet 2020.

Journée en présence de l’artiste le samedi 11 juin.

Galerie Ars Essentia, 9 place Felix Ziem 21200 Beaune.


Retrouvez ses œuvres dans notre boutique en ligne.

133 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2019 par Galerie Ars Essentia. tous droits reservés

9, place Ziem 21200 Beaune, France

  • Instagram
  • Facebook Clean
  • Twitter Clean