Jean-Jacques Ecorce, peindre le désir…

Dernière mise à jour : mars 11

Né en 1946 en Charente Maritime, il commence à sculpter à 27 ans avant de se tourner peu à peu vers la peinture.

Élève de César et de Nadal aux Beaux-Arts de Paris, il se perfectionne à L’école Supérieure de Montparnasse, puis à celle de la Place des Vosges.

Son parcours est peu orthodoxe et atypique, axé principalement sur une figuration qui déstructure les corps et les objets ; il admire des


peintres tels que Chagall, Modigliani, Gauguin, Matisse, Picasso, Garouste, Hélion...

Expressionnisme, surréalisme, cubisme sont les courants dans lesquels s’inscrit son œuvre qui est essentiellement celle d’un peintre coloriste.

Il travaille sa peinture notamment sur le thème de la rêverie et des désirs humains dans des œuvres énergétiques, entre abstraction et figuration, empreintes d’analogies et de métaphores. Les citations des maitres qu'il admire sont présentent dans chaque toile, mais absorbées, digérées dans ses impulsions créatrices.

​D’emblée, son œuvre–vie rassemble des émotions qui diffèrent des modes évocatrices actuelles : il s'exprime par un art éminemment figuratif et évocateur.

Il est peintre avant tout, et il faut prendre le temps de comprendre sa technique et son regard pour pleinement apprécier ses peintures.


60 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout