FREDERIQUE TRISTANT

Frédérique Tristant est une artiste française née à Vannes en 1971, qui vit et travaille en Bretagne dans le Morbihan.


Elle est à la fois une spécialiste de la sémiotique, titulaire d'un doctorat de l'Université de Bordeaux, et une artiste peintre dont la formation a été validée par un CAPES.


Cette double formation irrigue son travail, offrant au-delà de son aspect graphique, une réflexion sur la nature de la représentation issue de son cursus universitaire sur l'image des corps à travers les outils de reproductions (photographies, vidéos) et d'investigation scientifique (radiologie, scanner, IRM etc).


A partir de cette réflexion, elle cherche la limite, la tension entre la réalité physique des peaux et des corps et la vision onirique qu'offre la représentation : recréation subtile de cette réalité dans un espace bidimensionnel matérialisé par quelques couches picturales plus fines que l'épiderme.


Son travail revisite le portrait féminin sous l'angle d'une enveloppe charnelle qui fait remonter les souvenirs à la surface de la peau.
Comme dans ses recherches sur le premier atlas photographique de dermatologie du Dr Hardy et Montmeja en 1868, elle retouche chaque portrait à l'aquarelle et à la peinture acrylique. Elle s'approprie une physionomie qu'elle remodèle et refait à sa guise. Elle affine ces masques qui racontent des histoires de femmes comme le journal intime de nos mélancolies, de nos absences et de notre sensualité.


Les rides et les plis du papier pelure ancrent son travail dans le genre des Vanités opérant un net glissement du témoignage photographique vers le pictural. Les motifs (fleurs, oiseaux, rayures, toile de Jouy, liberty, vichy, etc.) lui permettent de passer d'une personne réelle photographiée à un personnage fictif et de refuser le simple aspect décoratif. Le motif est une madeleine de Proust qui rend son œuvre nostalgique et ses souvenirs personnels deviennent universels.

P1010152(2)
P1010158
P1000972(2)
DSC_7780
DSC_7773(2)
image roman photo 2